Le Relais du Havre est orphelin

Juste ce petit mot, car Jacques n’aurait pas aimé un grand discours, pour exprimer notre peine aujourd’hui.

Nous sommes tristes, nous n’entendrons plus sur les ondes sa modulation si percutante: « F1EDC, écho delta charlie », c’était souvent pour répondre à une demande technique, ou pour proposer son aide sur telle ou telle réalisation. Pas de « bla bla » inutile mais toujours le mot juste ou la petite phrase précise. Il savait partager ses connaissances…..

Il ne fallait pas attendre de compliments, certains s’y sont trompés…, mais avec le « décodeur » ça allait beaucoup mieux ! Derrière cette façade abrupte, battait un coeur gros comme ça !

Un coup de téléphone le vendredi soir: « Ok les gars, c’est bon pour pour moi demain ! » et l’on se retrouvait à quatre le samedi matin devant un petit noir. Quelquefois d’autres copains nous rejoignaient: Faire le visu avec Jacques c’était quelque chose…..Il nous parlait du nouveau relais en construction, demandait notre avis et n’en faisait qu’à sa tête !  C’était normal, sa vie professionnelle l’avait habitué à avancer, s »attachant à l’essentiel tout en ne négligeant pas les détails.

Nous parlant de ses enfants, il disait:  numéro 3 à fait ceci, numéro 1 est en vacances….. Un language bien à lui ,imagé et précis.

On pourrait en écrire des pages…. Mais lui, Jacques, n’aurait pas aimé !

Il nous restera le souvenir des bons moments passés ensemble.

F1BGI / F1CNB

Hommage à notre ami Jacques F1EDC.

Jacques, je me souviens de nos premiers « qso visu » il y a 25 ans.

Nous avions croisé nos routes sur ce parking en haut de la côte de Gainneville ou nous faisions échange de nos idées sur les communications mobiles en VHF, et c’est là que nous avons décidé un jour de réaliser un relais sur le Havre. C’est notre ami commun Daniel, un SWL, professionnel en radio-téléphones, qui nous donnera le premier maillon un STORNO 700. De la commencera nos premiers essais, tu réaliseras la logique, les cavités… Quel boulot !!

Tu étais sûr de la réussite, car excellent technicien, tu savais toujours ou tu allais, en technique rien ne te faisait peur, tu avais toujours une solution.

Tu manqueras à tous tes amis radioamateurs, avec ton caractère direct et moqueur.

Ton ami Philippe, F1ACQ, Président de la SHTSF

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.